«Ils ont vraiment fraternisé, fait une grande amitié»

L’un des grands dons de Gil est d’amener les personnes qui les entourent à donner le meilleur d’eux-mêmes. Gil a eu la chance d’être accompagné par un éducateur spécialisé extraordinaire, François Villemaire, qui travaillait alors pour le « Pavillon du parc », un établissement du réseau de la santé et des services sociaux situé à Gatineau, au Québec.

François s’est impliqué pendant de nombreuses années auprès de Gil, lui offrant à la fois des défis stimulants lors de stages d’inclusion et une présence chaleureuse qui dépassait de loin les cadres de ses activités professionnelles.

Parmi les nombreuses relations amicales que Gil a su susciter autour de lui, la profonde amitié mutuelle qui lie François et Gil demeure unique.

Voici les témoignages de Marie, la sœur de Gil, et de François, extraits du vidéoclip de cette semaine.

François : Moi, je l’ai connu quand il est arrivé dans mes services. On parle des débuts 90.

Marie : C’est dans sa vingtaine qu’il a connu François. Alors il a fait beaucoup, beaucoup de stages avec François.

François : On s’occupait naturellement de l’entretien des lieux, des tâches ménagères là, tu sais… laver les planchers et des choses comme ça, laver les vitres.

Marie : Le rôle de François, à un moment donné, c’est que vraiment… il apportait des choses à Gil, des « challenges ».

François : Peu importe le défi qu’on lui donnait, il embarquait! On a senti que, du petit gars qu’il était peut-être à la maison, là il commençait à retrouver son identité. Il commençait à réaliser que… il pouvait accomplir des choses. Puis c’est ça notre mission aussi, c’est de les faire grandir, leur faire découvrir jusqu’à quel point ils peuvent être aussi bons que n’importe qui, mais à leurs façons.

Marie : Ils ont vraiment fraternisé, fait une grande amitié. Gil adore François! Aussi, François, il téléphonait… « Écoute, j’aimerais prendre Gil pour aller voir un film… J’aimerais aller chercher Gil pour une partie de hockey… ».

François : Je me rappelle, on a fait des activités; des fois on allait voir une partie de hockey, le soir avec certains adultes, tu sais, pour les gâter un peu.

Marie : Puis ma mère, elle n’avait aucun souci, quand il partait avec François, c’était comme partir avec l’un de nous.
 

MonAmiGil-9-Inclusion-Amitie-Fr from L'Arche Canada on Vimeo. Musique courtoisie de Anne Contant.

 

Connaissez-vous d’autres histoires, comme celles de Gil et François, dans lesquelles une profonde amitié mutuelle s’est tissée entre une personne ayant une déficience intellectuelle et la personne qui l’assiste ? La raison d’être de la série « Mon Ami Gil » est de contribuer à les faire connaître. Écrivez-nous à gil.monami@gmail.com

Continuez à suivre la série pour découvrir comment François et sa conjointe ont « adopté » temporairement Gil avant qu’une place se libère dans la communauté de L’Arche Agapè.

Ne manquez pas le clip de la semaine prochaine, Gil pose avec brio devant la caméra !

___

Initiateur du projet : Gil Frois
Tournage : Voix et Couleurs Nouveaux Médias
Production : Association Jean Vanier
Adaptation du contenu en web série : L’Arche Canada
Partenaires de tournage et de diffusion : L’Arche Agapè et L’Association des Arches du Québec

 


OSunknown