Nouvelles

Le travail important de l’Institut Vanier de la famille est un appel à L’Arche

Par John Guido

Les 27 et 28 mars 2019, cinq d’entre nous à L’Arche ont assisté à la Conférence sur les familles au Canada de l’Institut Vanier de la famille. Au début, je n’étais pas sûr de comprendre pourquoi nous étions là. La thématique de la conférence était « PENSER GRAND : comment utiliser le ‘big data’ pour informer et inspirer les grandes idées afin d’optimiser le bien-être des familles au Canada ? » J’appuyais complètement l’idée que L’Arche améliore son utilisation des données (quantitatives et narratives), dans ses efforts pour accroître son impact sur la société canadienne. J’écrirai davantage à ce sujet une autre fois.

Mais je me suis questionné sur le rôle que pourrait jouer L’Arche dans l’optimisation du « bien-être des familles ». Bien que les familles aient toujours fait partie de la vie de nos communautés et aient compté parmi nos plus grands partisans, nous les identifions rarement comme « bénéficiaires principaux », sauf lorsque nous fournissons du soutien à un de leurs membres. De nos jours, les relations de L’Arche avec les familles sont en évolution, avec un nombre croissant de personnes ayant une déficience intellectuelle qui reçoivent notre soutien tout en vivant avec leur famille, et l’accueil de ces personnes ainsi que de leur famille, dans notre vie communautaire. La question demeure cependant : devrions-nous nous concentrer davantage sur le bien-être des familles, les écouter et réfléchir avec elles ?

L’Arche est-elle une famille nouveau genre ?

Ma question a pris une autre direction, alors que la conférence s’orientait vers les résultats de la Tournée de consultations sur les familles au Canada. Une photo a été projetée, et j’ai été ravi de voir quelques-uns de mes amis de L’Arche Ottawa dans leur centre communautaire. Ils ont résumé sur leur site web ce qu’ils ont partagé à propos de la photo :

« En juin 2014, l’Institut Vanier de la famille lançait la Tournée nationale de consultations sur les familles au Canada à L’Arche Ottawa, une organisation cousine fondée par Jean Vanier – le fils des fondateurs de l’Institut Vanier, le très honorable Georges P. Vanier et Mme Pauline Vanier. Avec la présence de Son Excellence Sharon Johnston, ce fut une étape spéciale pour L’Arche et l’Institut Vanier, qui célèbrent tous deux leur cinquantenaire. Les membres de L’Arche ont parlé de leurs expériences dans leur famille d’origine ainsi que de celles qu’elles ont créées à L’Arche, un foyer pour personnes ayant une déficience intellectuelle. L’Arche offre à ces adultes la possibilité de vivre de manière autonome et de participer aux activités de la vie quotidienne en communauté avec d’autres dans un cadre familial. L’événement s’est avéré instructif, révélateur et inspirant, et a donné le ton au succès de la Tournée de consultations. »

Leur vision est que les gens de L’Arche sont membres à la fois de leurs familles d’origine et de la famille de L’Arche. « Nous adoptons délibérément une définition large de la famille afin d’y englober toutes les familles et leurs expériences. Il s’agit d’une définition de la famille basée sur la fonction et qui met l’accent sur les relations et les rôles – les rôles que les familles jouent, et non pas la forme qu’elles prennent. »


Le ministre Duclos

Dans son allocution d’ouverture lors de la conférence, l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, a présenté l’essentiel du rôle des familles : « la tournée de consultations 2015-2016 de l’Institut Vanier demandait aux gens de compléter la phrase ‘La famille, c’est…’ – et une majorité écrasante des réponses a été :

  • La famille, c’est l’amour;
  • La famille, c’est les soins; et
  • La famille, c’est le soutien.

Le gouvernement du Canada s’engage à faire en sorte que les gens puissent aimer chacun à leur façon, reçoivent les soins dont ils ont besoin et se soutiennent mutuellement à la maison, au travail et dans leurs communautés. »

Plusieurs diront que L’Arche, c’est justement de l’amour, des soins mutuels et du soutien. Beaucoup de personnes accueillies par L’Arche, surtout dans ses premières années d’existence, avaient vécu un rejet sous forme d’une institutionnalisation ou une rupture avec leur famille d’origine pour d’autres raisons. Ils disent souvent : « ma famille, c’est L’Arche ». Pour ces hommes et ces femmes, c’est une réalité concrète – L’Arche est la première ou la seule famille qu’ils aient jamais connue.


Un repas spécial à L’Arche Saint John

Nous sommes désormais loin de cette époque sombre, et le nombre de personnes sans liens étroits avec leurs familles d’origine a considérablement diminué. Pourtant, pour beaucoup d’entre nous, une forte identification à L’Arche comme « deuxième famille » demeure. Nous avons des liens forts avec les autres membres, une expérience d’appartenance mutuelle. Nous agissons souvent comme une famille élargie, que ce soit pendant les repas quotidiens, au chevet du membre à l’hôpital ou lors des célébrations de la vie telles que les anniversaires, les mariages et les funérailles.

Problématiques liées à la définition de L’Arche en tant que famille

Malgré la profondeur de ces expériences de L’Arche en tant que famille, cette identité pose certains problèmes. Voici quelques-unes des problématiques que j’ai constatées tout au long de 30 ans d’expériences vécues :

  • Idéaliser la vie de famille crée de la déception sur une base constante, car il n’existe aucun lieu où les gens aiment d’un amour parfait.
  • Le système familial confère un pouvoir prédominant aux rôles du père et de la mère, ce qui peut poser problème si nous reproduisons cette structure sans prendre en considération le risque d’abus de pouvoir ou en détournant le regard des expériences aux limites floues, de manque de respect, de harcèlement et d’abus.
  • Ce concept tend à reléguer les personnes ayant une déficience intellectuelle au rôle d’enfants, surtout si ces personnes ont des besoins de soutien plus importants ou croissants, qui accroissent leur dépendance.
  • Le système familial assigne souvent aux personnes des rôles étroits et ne leur offre pas toujours l’espace et le soutien nécessaires pour prendre des risques et explorer, expérimenter et conquérir leur liberté.
  • Il existe un risque d’être trop à l’aise dans nos foyers, trop renfermés sur nous-mêmes et trop craintifs pour participer à la vie collective dans toute son agitation, où nous pourrions être confrontés à des façons différentes de voir et de faire des choses.
  • Les communautés de L’Arche ont une double identité : en tant que communauté (qui peut être vécue sous un mode familial) et en tant qu’agence, un fournisseur de services sans but lucratif, financé et réglementé par les gouvernements et responsable devant de nombreux intervenants.
  • Cette double identité nous affecte de nombreuses manières : le roulement des assistants en un cycle constant d’accueils, de formations, de départs et de deuils; le manque de temps et d’énergie pour que les assistants puissent « tout simplement passer du temps » avec leurs compagnons et se concentrer sur leur croissance personnelle; un engagement inégal à l’égard des assistants à la retraite, etc.

À l’image d’une famille, L’Arche ne sera jamais parfaite, mais cela ne doit en aucun cas être une excuse pour tolérer des comportements qui visent à contrôler, imposer la conformité ou le repli, ou causent du tort aux membres vulnérables. L’Arche est appelée à être une communauté où se développent des liens solides dans un contexte où priment la sécurité, le respect et l’ouverture à la croissance, au changement et au monde environnant.

Des questions à un appel à l’action

Pour certaines personnes dans le besoin, L’Arche peut s’apparenter à une famille, mais il est clair qu’elle n’est pas une famille en soi. Et il peut être dangereux de concevoir L’Arche comme une famille sans réfléchir à ce que cela implique et sans fixer de limites sûres. Pourtant, il y a de la valeur dans l’appartenance à une communauté où je suis connu et aimé, où je suis profondément engagé envers la croissance des autres et eux envers la mienne, une communauté qui ressemble à une famille, que ce soit la famille que nous connaissons ou la famille que nous recherchons.

Il est important pour L’Arche au Canada de recréer des liens avec Les familles au Canada 2019. L’Arche a une profonde expérience vécue de l’accompagnement de personnes ayant une déficience intellectuelle, et souvent de leurs familles, le fruit de ses 50 ans d’existence. Nous devons explorer dans quels domaines nous sommes appelés à apprendre et à contribuer davantage au bien-être de ces familles.

Il y a également un appel à explorer davantage – avec l’Institut Vanier de la famille et d’autres partenaires engagés dans la construction de communautés dynamiques – en quoi les communautés ressemblent à une famille ou s’en distinguent, en quoi à la fois la famille et la communauté sont nécessaires à la croissance, et comment ces lieux d’appartenance fondamentaux peuvent s’appuyer et s’interpeller mutuellement. L’Arche a encore beaucoup à apprendre, mais aussi beaucoup à offrir, alors que nous construisons une société où chaque personne, chaque famille et chaque communauté puissent être en bonne santé, valorisées et libres d’offrir leurs dons et capacités en contribution pour le bien de tous.

 


Communiqué - L'Arche North Bay

C’est avec tristesse que L'Arche Canada prend note que le conseil d'administration de L'Arche North Bay a déterminé que l'état actuel de L'Arche North Bay est insoutenable et non viable dans le futur. À la suite de ce constat, le conseil d’administration a décidé de cesser toutes ses opérations et de dissoudre la corporation.

Le nouveau coordonnateur des communications de L’Arche Canada, Michael McDonald

Nous sommes très heureux de vous annoncer que, suite à un processus rigoureux de recherche et de sélection suivi d’entrevues, Michael McDonald a été engagé comme coordonnateur des communications de L’Arche Canada.

C-81, la Loi canadienne sur l’accessibilité, obtient la sanction royale

La Loi canadienne sur l’accessibilité a maintenant force de loi. Le gouvernement et la collectivité des personnes handicapées ont beaucoup à faire ensemble pour la mettre en œuvre.

Conférence organisée par L’Arche Atlantique

«Celebrate the Gift», du 5 au 9 août 2019, promet d’être un rassemblement extraordinaire pour apprendre ensemble, célébrer et créer des amitiés et une communauté.

Centre de recherche Jean Vanier au Collège universitaire King’s de l’UWO

Le Collège universitaire King’s de l’Université Western a annoncé la création du nouveau Centre de recherche Jean Vanier, sous la direction de notre bonne amie, Dre Pamela Cushing.

Annonce d’un investissement majeur dans L’Arche Canada

Programme de partenariats pour le développement social – Questions liées aux personnes handicapées – Subvention

L’émission sur la violence faite aux femmes religieuses dans l’Église est diffusée au Canada

L’Arche Canada réitère sa profonde compassion pour les victimes d’abus et son engagement envers une politique de tolérance zéro sur le harcèlement et les abus sexuels.

L’Arche Greater Vancouver lance la campagne «We All Belong»

Avec un objectif de 30 millions de dollars pour financer la construction d’un nouveau bâtiment de trois étages, il s’agit du rêve le plus ambitieux de toute l’histoire de l’organisme fondé il y a 45 ans.

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées visite le Canada

Mme Devandas Aguilar a été invitée par le gouvernement du Canada et a visité 5 villes à travers le Canada sur des thèmes liés aux articles de la CDPH.

Jordan Hart présente «Les dimanches de L’Arche» à son défi de 100 jours de musique de rue

«Je n’ai jamais appris à aimer plus purement et profondément qu’à travers les personnes avec une déficience intellectuelle.»

Dr Pamela Cushing, amie de L’Arche, recevra le Prix Tanis Doe

Ce prix rend hommage à une personne qui ose «dire l’indicible» pour faire avancer les études et la culture du handicap et qui a enrichi la vie des Canadiennes et des Canadiens en situation de handicap par la recherche, l’enseignement ou l’activisme.

Accidental Friends: Stories from My Life in Community

Ce livre de Beth Porter, membre de longue date de L’Arche Daybreak, sera bientôt disponible en Amérique du Nord.

Conférence sur les familles au Canada 2019

L’Institut Vanier de la famille a organisé la Conférence sur les familles au Canada réunissant des chefs de file afin d’approfondir notre compréhension des familles dans toute leur diversité, d’accélérer le passage de la recherche à la pratique et de favoriser le bien-être de la famille Conférence sur les familles au Canada 2019.

Commémoration du 10e anniversaire de la fermeture des institutions en Ontario

L’événement Flying to Freedom a été présenté par des survivants des institutions, People First (Personnes d’Abord) de l’Ontario, le Conseil d’Intégration Communautaire Ontario, Intégration Communautaire Ontario, le Centre communautaire Miles Nadal Jewish et L’Arche Toronto.

Zoom Media réalise la capsule vidéo annuelle de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle

Cette équipe inclusive a préparé le contenu, réalisé la capsule vidéo et effectué le montage, accompagnée par l’équipe d’Approprimage.

Conférence, amour et inclusion

L’Arche Agapè tiendra, en ce 21 mars 2019, une conférence publique sur l’inclusion à l’Université du Québec en Outaouais.

Le budget fédéral poursuit le soutien de Prêts, disponibles, et capables dans l’ensemble du Canada

«Cet investissement permet à PDC de continuer de veiller à ce que la vision d’un marché du travail inclusif et efficace se concrétise avec un taux d’emploi pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un TSA comparable à celui de la moyenne nationale.»

Nouvelles de l’Alliance pour une loi fédérale sur l’accessibilité

Où en est le projet de loi C-81, Loi sur l’accessibilité pour le Canada

Campagne de recrutement au Québec

Nouvelle vidéo publiée en ligne!

BROKEN: Institutions, Families, and the Construction Intellectual Disability

Un nouveau livre par Madeline Burghardt, membre de longue date et ancienne assistante de L’Arche Toronto et de L’Arche Daybreak.

Mon Ami Gil est de retour!

Dans la foulée du succès qu’a connu Mon Ami Gil au printemps 2018, une nouvelle série de courtes capsules vidéo est lancée. La deuxième partie de la série explore plus en profondeur l’histoire de Gil Frois et comment il est devenu l’homme qu’il est aujourd’hui, alors qu’il partage sa vie et ses talents au sein de L’Arche Agapè de Gatineau, au Québec, ainsi qu’en d’autres lieux d’appartenance dans la plus vaste communauté.

Tournée de conférences de Michael McDonald

Dans quatre communautés de L’Arche en Alberta et Saskatchewan sur les deux prochaines semaines

Le Futur de la NPPV en 2019

Nouvelles du «Vulnerable Persons Secretariat»

L’Arche Tova Café aux nouvelles

L’Arche Tova Café est présenté dans une critique de 27 cafés partout au Canada qui sont des entreprises à vocation sociale employant des personnes handicapées.

L’Arche Beloeil devient L’Arche Montérégie

Le 10 décembre dernier, L’Arche Beloeil annonçait qu’elle devenait L’Arche Montérégie. Le choix de procéder à ce grand changement a été fait afin de sensibiliser des gens de toute la région à leur cause.

Mesurer l’impact de la législation fédérale visant à promouvoir l’inclusion

Le 3 décembre, la Journée internationale des personnes handicapées, L’Arche Canada a participé au 9e Forum fédéral annuel sur les politiques d’inclusion organisé par l’Association canadienne pour l’intégration communautaire et Personnes d’abord du Canada.

Le Canada adhère au Protocole facultatif se rapportant à la Convention relative aux droits des personnes handicapées

L’adhésion au Protocole facultatif fournira aux Canadiens handicapés un recours supplémentaire pour déposer une plainte auprès du Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies s’ils estiment que leurs droits en vertu de la Convention ont été violés.

Nouveau livre «I Believe in You»

Un nouveau livre de Luca Badetti, membre de L’Arche Chicago, explore ce que signifie être humain à travers des récits et des réflexions sur L’Arche.

Projet de loi sur le Canada accessible adopté en troisième lecture

L’Arche Canada s’est joint à l’Alliance pour une Loi Fédérale sur l’Accessibilité (L’ALFA) et appuie les modifications recommandées par celle-ci.

Le Sacrement de la Tendresse, un nouveau film sur Jean Vanier

L’un des atouts du film reste l’enthousiasme de la réalisatrice, dont la force de conviction est réelle.

Lettre de Jean, octobre 2018

« 90 ans ! Mon Dieu comme j’ai de la peine à y croire. J’ai un tel désir de crier ma gratitude ! »

Louis Pilotte, nouveau Responsable national

«Dès mes premiers jours à L’Arche, j’ai eu la conviction de faire une expérience qui relève d’un projet de société, d’une vision du monde.»

Nouveaux Responsables de communauté à Saint John et Wolfville

… et hommage à Ingrid Blais, responsable de communauté pour Homefires

Loi canadienne sur l’accessibilité en 2e lecture

La Loi canadienne sur l’accessibilité (LCA) vise à faire du Canada un pays exempt d’obstacles

Le bulletin Impact de la Fondation L’Arche Canada, printemps 2018

À la une : de l’aide pour L’Arche Lithuanie

La réglementation du Canada sur l’aide médicale à mourir est insatisfaisante

6 septembre 2018 – L’Arche Canada appuie l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC) et le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD) qui pressent le gouvernement fédéral de renforcer le système de surveillance de l’aide médicale à mourir.

Une nouvelle responsable de communauté pour L’Arche Daybreak

L’Arche Canada et le conseil d’administration vous présentent Trish Glennon, en tant que nouvelle responsable de communauté de L’Arche Daybreak

La vidéo du 10e anniversaire de L’Arche Saskatoon est fantastique!

Pour célébrer leurs dix premières années, L’Arche Saskatoon a produit une magnifique vidéo de 8 minutes sur « Qu’est-ce que la communauté ? »

Troisième rapport intérimaire sur l’aide médicale à mourir au Canada

Le gouvernement du Canada a publié le troisième rapport intérimaire sur l’aide médicale à mourir au Canada (1er juillet au 31 décembre 2017)

La ministre Duncan dépose le projet de Loi canadienne sur l’accessibilité

20 juin 2018 – Cette loi historique permettrait au gouvernement du Canada d’adopter une approche proactive pour mettre fin à la discrimination systémique des personnes handicapées.

Lettre de nouvelles de L’Arche Canada, été 2018

« La communauté se crée quand nous devenons interdépendants, que nous reconnaissons humblement et accueillons notre besoin de l’autre. »

Lettre de Jean, mai 2018

«Je marche chaque jour dans mon petit jardin, les yeux tournés vers le bas car je dois faire attention où je marche, alors je vois les primevères.»

Le bulletin Impact de la Fondation L’Arche Canada, printemps 2018

À la une : le projet Trying It On For Size (TIFS) de L’Arche Toronto pour les jeunes ayant une déficience intellectuelle

Communiqué sur Summer in the Forest

Le documentaire Summer in the Forest, du cinéaste britannique Randall Wright, sera projeté dans neuf villes canadiennes à compter du 30 avril 2018.

Oser écouter, et oser prendre la parole

L’équipe des communications de L’Arche Canada, dans le cadre de la campagne sur les valeurs fondamentales, a récemment mis en ligne le témoignage illustré d’une personne ayant vécu un abus. Ce témoignage exprime en des mots très simples une réalité universelle : le manque d’écoute est à l’origine de grandes souffrances.

Premières Nations – Oser la rencontre

Nous expérimentons toutes et tous à L’Arche ce que veut dire « Oser la véritable rencontre avec la différence », qu’il s’agisse d’une personne, d’un groupe ou d’une culture différente.

« Dix-neuf grues en papier », un film en hommage aux victimes de Sagamihara, Japonc

L’Arche Internationale lance le 9e film de sa websérie #JeSuisCommeJeSuis, tourné à L’Arche au Japon, en hommage aux 19 victimes du massacre de Sagamihara.

Grandir et apprendre : l’Initiative de développement de L’Arche Canada

« Une organisation en apprentissage est une organisation capable de créer, acquérir et transférer des connaissances et de modifier ses comportements en réponse à des connaissances et idées nouvelles » – Harvard Business Review

Les formations au leadership du printemps ont commencé

Le développement du leadership à L’Arche Canada est entré dans une importante nouvelle phase. Après plusieurs années consacrées à introduire un modèle basé sur les valeurs fondamentales de L’Arche et des outils de bilan et de renforcement des équipes, un programme complet de formation – comportant plus de 100 modules en ligne – est mis en œuvre à travers le pays.

Communications et engagement dans la société

Cette année de transition n’a pas été facile pour l’équipe Communications et engagement dans la société de L’Arche Canada, ni pour ses opérations. De plus, l’impact de cette transition sur ses importants travaux sera davantage ressenti à mesure que nous irons de l’avant avec de nouvelles initiatives et de nouveaux partenariats.

CHUM… une histoire de cœur et d’amitié

Il y a plus de 25 ans, le Centre de réadaptation de Joliette faisait son entrée dans les murs du Cégep; inspiré par Claude Martin, un éducateur passionné et déterminé à offrir une place de choix aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle. C’est à travers le programme CHUM qu’elles se sont tout doucement taillé une place au fil des jours et des rencontres.

Joindre notre voix

Le 8 février dernier, des membres de L’Arche ont assisté à une séance publique de consultation sur l’accessibilité, comme des gens d’autres communautés de L’Arche l’ont fait dans leurs villes.

Rencontre avec la Ministre

En 2016, l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées, lançait un processus pour orienter l’élaboration d’une loi prévue sur l’accessibilité. Nous avons demandé à rencontrer la ministre pour lui présenter L’Arche, lui faire part de nos inquiétudes, dire notre appréciation et offrir notre soutien.

Révélations d’abus à Trosly, France

Dans leur lettre datant du 24 mars 2015, les responsables de L’Arche internationale informaient les communautés de L’Arche dans le monde des résultats d’une enquête canonique (effectuée par l’Église) sur les abus sexuels du père Thomas Philippe, qui était présent aux débuts de la première communauté de L’Arche à Trosly (le père Thomas est mort en 1993, il n’y a donc pas eu de procès).

Que signifie un Canada accessible pour vous ?

Le gouvernement du Canada a lancé un processus de consultation qui se déroulera jusqu’en février 2017. Les Canadiens sont invités à participer aux consultations en visitant le site Canada.ca/Canada-Accessible.

L’Arche au Forum Social Mondial 2016

Cet été, entre le 9 et le 14 août, aura lieu à Montréal le « Forum social mondial » (FSM), le plus grand rassemblement de citoyens et citoyennes du monde visant à trouver des solutions aux problèmes sociaux de notre temps.

Jean Vanier répond aux questions de la CBC

S’il y a un sujet qui aura récemment engagé la société canadienne dans un véritable débat de fond, c’est bien le projet de loi C-14 sur l’aide médicale à mourir.