Nouvelles

«Creative Connections»

Par John Guido avec Tricia Hayes et Gray Gillies

Patrick, un musicien talentueux et maître des jeux de mots, a parcouru un long chemin, ces trois dernières années. Récemment, il a dit : « J’ai évolué en tant qu’artiste… Avant que Creative Connections ne commence, je n’aurais pas touché un pinceau. » Aujourd’hui, il peint, dessine et explore différents matériaux. Il n’a pas perdu son amour des jeux de mots, mais il exprime tout autant cette finesse d’esprit à travers son art. L’autre jour, quelqu’un a demandé : « Qu’est-ce que tu dessines, Patrick ? » Il a répondu : « J’ai dessiné mon téléphone. Je dessine dans le style de Van Gogh. »

À Creative Connections, nous voyons les dons des personnes rayonner, s’étendre et se développer d’une manière que nous n’avions jamais vue auparavant. Chacun des 20 artistes ayant une déficience intellectuelle grandit, non seulement de façon créative, mais aussi personnellement – en nouant des amitiés, en devenant plus positif et avenant. Il y a un grand sentiment d’appartenance ici. Nous sommes simplement un groupe de personnes qui suivent leurs passions et qui créent ensemble. Nous adorons être dans ce lieu si créatif, si joyeux.

Il ne s’agit pas d’une interaction charitable, mais d’une nouvelle identité fondée sur l’appartenance, l’inclusion et la diversité.

C’est aussi un espace très visible : un des murs est en verre et nous sommes sur l’une des rues les plus fréquentées et les plus animées de Saint John. Les gens sont forcés de s’arrêter puisqu’ils aperçoivent de l’art par la fenêtre. Qu’il s’agisse d’artistes locaux, de nos amis et nos voisins, ou juste d’un passant, ils ont la possibilité de voir des personnes ayant une déficience intellectuelle d’un œil nouveau. Les membres ayant une déficience intellectuelle accueillent les visiteurs dans ce lieu qui leur est propre – les murs sont couverts de choses dont ils sont fiers. Krista dirait fièrement : « Je suis une artiste. » Il ne s’agit pas d’une interaction charitable, mais d’une nouvelle identité fondée sur l’appartenance, l’inclusion et la diversité.

Créer un espace sécuritaire

Nous sommes le visage public de L’Arche, mais nous avons appris qu’il doit y avoir des limites. Si quelqu’un s’arrête, nous l’inviterons à se joindre à nous à la table pour créer de l’art, mais nous n’annonçons plus que nous sommes un centre d’accueil et nous n’offrons pas de cours au public, cela a mené au chaos. Des niveaux élevés de bruit et d’agitation ne sont pas utiles aux gens que nous appuyons.

Pour une inclusion authentique, il est parfois préférable de ne pas s’éparpiller, accueillir tout le monde dans l’appartenance, mais aller au fond des choses de façon à être respectueux et honnête envers les personnes pour qui nous sommes présents. Parce que nous travaillons avec des personnes vulnérables, des lignes directrices doivent être en place. Nous avons accueilli des personnes qui, dans d’autres circonstances, ont été interpellées par la police à cause de leurs interactions. C’est différent ici. C’est un environnement où les gens se sentent en sécurité et accueillis. Cela fait ressortir le meilleur d’eux-mêmes.

Creative Connections est un lieu où les personnes peuvent profondément ressentir « Je suis bien comme je suis ! »

Ce que nous offrons à Creative Connections est un lieu où les personnes peuvent profondément ressentir « Je suis bien comme je suis ! ». C’est une tendre et délicate expression de la partie la plus importante de soi, et cela doit être protégé. Pour nous, cette protection est une relation réelle et significative où il y a une rétroaction honnête et une reddition de comptes. Il y a des personnes ici qui ne créeraient pas d’art si elles n’avaient pas ces relations. L’art est toujours quelque chose de risqué. C’est prendre quelque chose d’important et le mettre à nu. Cela ne se fait pas de façon superficielle.

Partager la vie en communauté

L’Arche est tout autour du partage de la vie, de l’apprentissage et du cheminement ensemble. Certains des membres de Creative Connections ont besoin d’être ici parce qu’ils n’ont pas trouvé beaucoup d’endroits où ils se sentent appartenir. C’est une importante partie de leur temps passé avec nous, même si ce n’est que quelques heures par semaine.

Il y a beaucoup de gens autour de la table. C’est à ce moment que les liens se créent. Nous y partageons le déjeuner et les pauses thé. Il y a un va-et-vient constant avec les mêmes blagues, les mêmes jeux de mots. Après manger, certaines personnes vont lancer une recherche de mots ou de leur musique, tandis que la plupart d’entre nous jouent au UNO. Nous pouvons être très compétitifs !

Parfois, notre festin n’est pas de la nourriture. Parfois, c’est de la peinture. Parfois, c’est de la blague, de l’UNO et des biscuits. Et il y a de l’ouverture et de la gratitude pour chacun.

Lors d’anniversaires, nous suivons la coutume de L’Arche de « passer la chandelle », afin de partager ce que nous aimons de la personne que nous célébrons. Les gens sont impatients d’y assister et vont réorganiser leur horaire pour pouvoir être présents. Parfois, les gens ont les larmes aux yeux – il n’y a pas beaucoup d’endroits, où nous entendons à quel point nous sommes appréciés.

Parfois, notre festin n’est pas de la nourriture. Parfois, c’est de la peinture. Parfois, c’est de la blague, de l’UNO et des biscuits. Et il y a de l’ouverture et de la gratitude pour chacun. Nous ne sommes pas ensemble tout le temps, mais quand nous le sommes, nous festoyons constamment. C’est une goutte de la vie communautaire à L’Arche.

Ouvrir la créativité de chacun

L’art naît de l’expérience d’appartenance. Voici ce que les artistes disent :

Danielle : « L’art me calme, m’occupe, et c’est très amusant. J’ai grandi en tant qu’artiste en essayant de nouvelles choses, comme l’art numérique. Je peux être avec des amis. Je suis toujours en train de rigoler… Parfois j’ai des difficultés avec mes dessins… mais vous m’aidez. »

Warren : « Je pense que Dieu m’a mis sur cette planète pour rendre les gens heureux grâce à mon art. Mes dessins se sont améliorés depuis que je me suis plongé dedans à Creative… C’est un lieu où je peux m’exprimer librement et de façon créative. Cela me donne beaucoup d’occasions – comme d’aller à Terre-Neuve (pour aider à diriger une retraite à L’Arche). »

Jacques : « L’art est un loisir que j’aime et j’adore créer de l’art pour que les autres en profitent. Le nom même du lieu m’autorise à être créatif ! J’adore dessiner, passer du temps avec mes amis et jouer au UNO. »

Krista : « L’art me rend fière et heureuse. J’ai grandi en tant qu’artiste en essayant de nouvelles techniques. J’adore nettoyer. »

L’art naît de l’expérience d’appartenance.

Yunnery : « J’aime vraiment créer de l’art en peignant et en coloriant. J’ai beaucoup grandi en tant qu’artiste, car c’est la première fois que je peins vraiment. J’aime aller à Creative Connections parce que cela m’a ouvert davantage. »

Anne (une bénévole) : « J’ai grandi en tant qu’artiste en essayant de nouvelles choses. Au début, cela peut être accablant, c’est un endroit si petit. » Elle apprécie l’amitié et les occasions de faire de nouvelles rencontres.

Un tremplin pour l’inclusion

Les artistes adorent les liens qu’ils établissent dans le centre-ville de Saint John et ailleurs grâce à leur art. Danielle dit : « Cela me relie à l’ensemble de la collectivité de Saint John, en vendant et exposant mon art à Creative Connections et lors d’expositions. » Warren a donné une entrevue au Telegraph Journal. Jacques apprécie que son art soit visualisé par beaucoup de personnes au studio et sur les réseaux sociaux. Krista dit : « Les personnes aiment mon art et il me relie à une communauté plus vaste en offrant mon art à d’autres organisations et lors d’expositions. Des touristes de partout (dont ceux des navires de croisières) s’arrêtent à notre studio et achètent mon art. »

Voici certaines des activités qui encouragent une inclusion significative :

  • Nous faisons des « promenades en ville » avec une photographe, Gillian Barfoot, où nous explorons Saint John et apprenons à connaître la lumière et l’ombre, les gros plans, le noir et blanc, etc.
  • Nous travaillons occasionnellement avec d’autres artistes professionnels et des amateurs passionnés, lorsqu’ils peuvent donner de leur temps.
  • Différents groupes scolaires viennent pour une session d’art. C’est génial de voir nos membres accueillir les enfants, donner un exemple de création d’art, les encourager. Une fois, un garçon déclara fièrement : « Je suis autiste ». C’est un lieu où il est cool d’avoir une déficience.
  • Chaque semaine, nous avons un programme dirigé conjointement avec la bibliothèque publique, lorsque les artistes choisissent un thème au sujet duquel ils voudraient en savoir plus. La bibliothécaire aide à assembler une présentation. Et nous créons une œuvre d’art en réponse. Une des bibliothécaires a dit : « Votre visite est mon moment préféré de la semaine. »
  • Nous créons des cartes postales appelés « lettres d’amour » pour collecter des fonds pour les organismes de bienfaisance locaux.
  • Nous produisons des imprimés pour NB Box « une gamme de coffrets-cadeaux soigneusement sélectionnés et remplis des meilleurs produits locaux du Nouveau-Brunswick. »
  • Nous avons commencé à réaliser une fresque murale dans un café local, au profit d’un refuge pour sans-abri.
  • En collaboration avec l’Association pour les communautés du Nouveau-Brunswick, nous accueillons le Everything Party, un moment de socialisation pour explorer les intérêts et les passions des autres et créer des œuvres d’art personnalisées pour des individus qui déménagent de façon à vivre en autonomie.
  • Nous faisons des commandes individuelles, comme l’œuvre de Krista pour le lieutenant-gouverneur, des étuis de téléphone personnalisés et des travaux pour des individus et des organisations locales à but non lucratif.

Creative Connections est un lieu où l’art est le fruit de l’amitié, de l’appartenance et du cheminement personnel qui enrichit les liens et la communauté inclusive et dynamique de Saint John.


Tricia Hayes (à gauche) et Gray Gillies Mott (à droite) sont l’équipe qui aide à créer un espace d’accueil et soutient les artistes de Creative Connections.

 


Nomination de Jeff Gilbreath au poste de responsable régional pour l'Ontario

Le comité de mandat et de nomination pour la région Ontario, présidé par Jenn Power, arrive à la fin de sa mission. Le comité a recommandé unanimement la nomination de Jeff Gilbreath comme responsable régional pour les 4 prochaines années, recommandation que j’ai confirmée et que Jeff a acceptée avec enthousiasme.

Communiqué - L'Arche North Bay

C’est avec tristesse que L'Arche Canada prend note que le conseil d'administration de L'Arche North Bay a déterminé que l'état actuel de L'Arche North Bay est insoutenable et non viable dans le futur. À la suite de ce constat, le conseil d’administration a décidé de cesser toutes ses opérations et de dissoudre la corporation.

Le nouveau coordonnateur des communications de L’Arche Canada, Michael McDonald

Nous sommes très heureux de vous annoncer que, suite à un processus rigoureux de recherche et de sélection suivi d’entrevues, Michael McDonald a été engagé comme coordonnateur des communications de L’Arche Canada.

C-81, la Loi canadienne sur l’accessibilité, obtient la sanction royale

La Loi canadienne sur l’accessibilité a maintenant force de loi. Le gouvernement et la collectivité des personnes handicapées ont beaucoup à faire ensemble pour la mettre en œuvre.

Conférence organisée par L’Arche Atlantique

«Celebrate the Gift», du 5 au 9 août 2019, promet d’être un rassemblement extraordinaire pour apprendre ensemble, célébrer et créer des amitiés et une communauté.

Centre de recherche Jean Vanier au Collège universitaire King’s de l’UWO

Le Collège universitaire King’s de l’Université Western a annoncé la création du nouveau Centre de recherche Jean Vanier, sous la direction de notre bonne amie, Dre Pamela Cushing.

Annonce d’un investissement majeur dans L’Arche Canada

Programme de partenariats pour le développement social – Questions liées aux personnes handicapées – Subvention

L’émission sur la violence faite aux femmes religieuses dans l’Église est diffusée au Canada

L’Arche Canada réitère sa profonde compassion pour les victimes d’abus et son engagement envers une politique de tolérance zéro sur le harcèlement et les abus sexuels.

L’Arche Greater Vancouver lance la campagne «We All Belong»

Avec un objectif de 30 millions de dollars pour financer la construction d’un nouveau bâtiment de trois étages, il s’agit du rêve le plus ambitieux de toute l’histoire de l’organisme fondé il y a 45 ans.

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées visite le Canada

Mme Devandas Aguilar a été invitée par le gouvernement du Canada et a visité 5 villes à travers le Canada sur des thèmes liés aux articles de la CDPH.

Jordan Hart présente «Les dimanches de L’Arche» à son défi de 100 jours de musique de rue

«Je n’ai jamais appris à aimer plus purement et profondément qu’à travers les personnes avec une déficience intellectuelle.»

Dr Pamela Cushing, amie de L’Arche, recevra le Prix Tanis Doe

Ce prix rend hommage à une personne qui ose «dire l’indicible» pour faire avancer les études et la culture du handicap et qui a enrichi la vie des Canadiennes et des Canadiens en situation de handicap par la recherche, l’enseignement ou l’activisme.

Accidental Friends: Stories from My Life in Community

Ce livre de Beth Porter, membre de longue date de L’Arche Daybreak, sera bientôt disponible en Amérique du Nord.

Conférence sur les familles au Canada 2019

L’Institut Vanier de la famille a organisé la Conférence sur les familles au Canada réunissant des chefs de file afin d’approfondir notre compréhension des familles dans toute leur diversité, d’accélérer le passage de la recherche à la pratique et de favoriser le bien-être de la famille Conférence sur les familles au Canada 2019.

Commémoration du 10e anniversaire de la fermeture des institutions en Ontario

L’événement Flying to Freedom a été présenté par des survivants des institutions, People First (Personnes d’Abord) de l’Ontario, le Conseil d’Intégration Communautaire Ontario, Intégration Communautaire Ontario, le Centre communautaire Miles Nadal Jewish et L’Arche Toronto.

Zoom Media réalise la capsule vidéo annuelle de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle

Cette équipe inclusive a préparé le contenu, réalisé la capsule vidéo et effectué le montage, accompagnée par l’équipe d’Approprimage.

Conférence, amour et inclusion

L’Arche Agapè tiendra, en ce 21 mars 2019, une conférence publique sur l’inclusion à l’Université du Québec en Outaouais.

Le budget fédéral poursuit le soutien de Prêts, disponibles, et capables dans l’ensemble du Canada

«Cet investissement permet à PDC de continuer de veiller à ce que la vision d’un marché du travail inclusif et efficace se concrétise avec un taux d’emploi pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un TSA comparable à celui de la moyenne nationale.»

Nouvelles de l’Alliance pour une loi fédérale sur l’accessibilité

Où en est le projet de loi C-81, Loi sur l’accessibilité pour le Canada

Campagne de recrutement au Québec

Nouvelle vidéo publiée en ligne!

BROKEN: Institutions, Families, and the Construction Intellectual Disability

Un nouveau livre par Madeline Burghardt, membre de longue date et ancienne assistante de L’Arche Toronto et de L’Arche Daybreak.

Mon Ami Gil est de retour!

Dans la foulée du succès qu’a connu Mon Ami Gil au printemps 2018, une nouvelle série de courtes capsules vidéo est lancée. La deuxième partie de la série explore plus en profondeur l’histoire de Gil Frois et comment il est devenu l’homme qu’il est aujourd’hui, alors qu’il partage sa vie et ses talents au sein de L’Arche Agapè de Gatineau, au Québec, ainsi qu’en d’autres lieux d’appartenance dans la plus vaste communauté.

Tournée de conférences de Michael McDonald

Dans quatre communautés de L’Arche en Alberta et Saskatchewan sur les deux prochaines semaines

Le Futur de la NPPV en 2019

Nouvelles du «Vulnerable Persons Secretariat»

L’Arche Tova Café aux nouvelles

L’Arche Tova Café est présenté dans une critique de 27 cafés partout au Canada qui sont des entreprises à vocation sociale employant des personnes handicapées.

L’Arche Beloeil devient L’Arche Montérégie

Le 10 décembre dernier, L’Arche Beloeil annonçait qu’elle devenait L’Arche Montérégie. Le choix de procéder à ce grand changement a été fait afin de sensibiliser des gens de toute la région à leur cause.

Mesurer l’impact de la législation fédérale visant à promouvoir l’inclusion

Le 3 décembre, la Journée internationale des personnes handicapées, L’Arche Canada a participé au 9e Forum fédéral annuel sur les politiques d’inclusion organisé par l’Association canadienne pour l’intégration communautaire et Personnes d’abord du Canada.

Le Canada adhère au Protocole facultatif se rapportant à la Convention relative aux droits des personnes handicapées

L’adhésion au Protocole facultatif fournira aux Canadiens handicapés un recours supplémentaire pour déposer une plainte auprès du Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies s’ils estiment que leurs droits en vertu de la Convention ont été violés.

Nouveau livre «I Believe in You»

Un nouveau livre de Luca Badetti, membre de L’Arche Chicago, explore ce que signifie être humain à travers des récits et des réflexions sur L’Arche.

Projet de loi sur le Canada accessible adopté en troisième lecture

L’Arche Canada s’est joint à l’Alliance pour une Loi Fédérale sur l’Accessibilité (L’ALFA) et appuie les modifications recommandées par celle-ci.

Le Sacrement de la Tendresse, un nouveau film sur Jean Vanier

L’un des atouts du film reste l’enthousiasme de la réalisatrice, dont la force de conviction est réelle.

Lettre de Jean, octobre 2018

« 90 ans ! Mon Dieu comme j’ai de la peine à y croire. J’ai un tel désir de crier ma gratitude ! »

Louis Pilotte, nouveau Responsable national

«Dès mes premiers jours à L’Arche, j’ai eu la conviction de faire une expérience qui relève d’un projet de société, d’une vision du monde.»

Nouveaux Responsables de communauté à Saint John et Wolfville

… et hommage à Ingrid Blais, responsable de communauté pour Homefires

Loi canadienne sur l’accessibilité en 2e lecture

La Loi canadienne sur l’accessibilité (LCA) vise à faire du Canada un pays exempt d’obstacles

Le bulletin Impact de la Fondation L’Arche Canada, printemps 2018

À la une : de l’aide pour L’Arche Lithuanie

La réglementation du Canada sur l’aide médicale à mourir est insatisfaisante

6 septembre 2018 – L’Arche Canada appuie l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC) et le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD) qui pressent le gouvernement fédéral de renforcer le système de surveillance de l’aide médicale à mourir.

Une nouvelle responsable de communauté pour L’Arche Daybreak

L’Arche Canada et le conseil d’administration vous présentent Trish Glennon, en tant que nouvelle responsable de communauté de L’Arche Daybreak

La vidéo du 10e anniversaire de L’Arche Saskatoon est fantastique!

Pour célébrer leurs dix premières années, L’Arche Saskatoon a produit une magnifique vidéo de 8 minutes sur « Qu’est-ce que la communauté ? »

Troisième rapport intérimaire sur l’aide médicale à mourir au Canada

Le gouvernement du Canada a publié le troisième rapport intérimaire sur l’aide médicale à mourir au Canada (1er juillet au 31 décembre 2017)

La ministre Duncan dépose le projet de Loi canadienne sur l’accessibilité

20 juin 2018 – Cette loi historique permettrait au gouvernement du Canada d’adopter une approche proactive pour mettre fin à la discrimination systémique des personnes handicapées.

Lettre de nouvelles de L’Arche Canada, été 2018

« La communauté se crée quand nous devenons interdépendants, que nous reconnaissons humblement et accueillons notre besoin de l’autre. »

Lettre de Jean, mai 2018

«Je marche chaque jour dans mon petit jardin, les yeux tournés vers le bas car je dois faire attention où je marche, alors je vois les primevères.»

Le bulletin Impact de la Fondation L’Arche Canada, printemps 2018

À la une : le projet Trying It On For Size (TIFS) de L’Arche Toronto pour les jeunes ayant une déficience intellectuelle

Communiqué sur Summer in the Forest

Le documentaire Summer in the Forest, du cinéaste britannique Randall Wright, sera projeté dans neuf villes canadiennes à compter du 30 avril 2018.

Oser écouter, et oser prendre la parole

L’équipe des communications de L’Arche Canada, dans le cadre de la campagne sur les valeurs fondamentales, a récemment mis en ligne le témoignage illustré d’une personne ayant vécu un abus. Ce témoignage exprime en des mots très simples une réalité universelle : le manque d’écoute est à l’origine de grandes souffrances.

Premières Nations – Oser la rencontre

Nous expérimentons toutes et tous à L’Arche ce que veut dire « Oser la véritable rencontre avec la différence », qu’il s’agisse d’une personne, d’un groupe ou d’une culture différente.

« Dix-neuf grues en papier », un film en hommage aux victimes de Sagamihara, Japonc

L’Arche Internationale lance le 9e film de sa websérie #JeSuisCommeJeSuis, tourné à L’Arche au Japon, en hommage aux 19 victimes du massacre de Sagamihara.

Grandir et apprendre : l’Initiative de développement de L’Arche Canada

« Une organisation en apprentissage est une organisation capable de créer, acquérir et transférer des connaissances et de modifier ses comportements en réponse à des connaissances et idées nouvelles » – Harvard Business Review

Les formations au leadership du printemps ont commencé

Le développement du leadership à L’Arche Canada est entré dans une importante nouvelle phase. Après plusieurs années consacrées à introduire un modèle basé sur les valeurs fondamentales de L’Arche et des outils de bilan et de renforcement des équipes, un programme complet de formation – comportant plus de 100 modules en ligne – est mis en œuvre à travers le pays.

Communications et engagement dans la société

Cette année de transition n’a pas été facile pour l’équipe Communications et engagement dans la société de L’Arche Canada, ni pour ses opérations. De plus, l’impact de cette transition sur ses importants travaux sera davantage ressenti à mesure que nous irons de l’avant avec de nouvelles initiatives et de nouveaux partenariats.

CHUM… une histoire de cœur et d’amitié

Il y a plus de 25 ans, le Centre de réadaptation de Joliette faisait son entrée dans les murs du Cégep; inspiré par Claude Martin, un éducateur passionné et déterminé à offrir une place de choix aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle. C’est à travers le programme CHUM qu’elles se sont tout doucement taillé une place au fil des jours et des rencontres.

Joindre notre voix

Le 8 février dernier, des membres de L’Arche ont assisté à une séance publique de consultation sur l’accessibilité, comme des gens d’autres communautés de L’Arche l’ont fait dans leurs villes.

Rencontre avec la Ministre

En 2016, l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées, lançait un processus pour orienter l’élaboration d’une loi prévue sur l’accessibilité. Nous avons demandé à rencontrer la ministre pour lui présenter L’Arche, lui faire part de nos inquiétudes, dire notre appréciation et offrir notre soutien.

Révélations d’abus à Trosly, France

Dans leur lettre datant du 24 mars 2015, les responsables de L’Arche internationale informaient les communautés de L’Arche dans le monde des résultats d’une enquête canonique (effectuée par l’Église) sur les abus sexuels du père Thomas Philippe, qui était présent aux débuts de la première communauté de L’Arche à Trosly (le père Thomas est mort en 1993, il n’y a donc pas eu de procès).

Que signifie un Canada accessible pour vous ?

Le gouvernement du Canada a lancé un processus de consultation qui se déroulera jusqu’en février 2017. Les Canadiens sont invités à participer aux consultations en visitant le site Canada.ca/Canada-Accessible.

L’Arche au Forum Social Mondial 2016

Cet été, entre le 9 et le 14 août, aura lieu à Montréal le « Forum social mondial » (FSM), le plus grand rassemblement de citoyens et citoyennes du monde visant à trouver des solutions aux problèmes sociaux de notre temps.

Jean Vanier répond aux questions de la CBC

S’il y a un sujet qui aura récemment engagé la société canadienne dans un véritable débat de fond, c’est bien le projet de loi C-14 sur l’aide médicale à mourir.