Nouvelles

Communications et engagement dans la société

La communication, c’est le partage

Il y a un peu plus d’un an, j’ai assumé un rôle à temps partiel avec l’équipe Communications et engagement dans la société de l’Arche Canada. J’ai abordé mes tâches avec un profond désir de communiquer et de faire part aux autres de tout ce que j’ai appris à L’Arche au cours des 30 dernières années. Dès les premières semaines, j’ai commencé à douter de mes capacités à exercer ce rôle qui évoluait constamment. Puis, j’ai vécu une situation qui m’a rappelé ce que signifiaient, exactement, l’engagement et la communication.

En mai 2016, devant le cercle juif de Danforth, je suis allé parler de l’inclusion des personnes ayant une déficience intellectuelle. J’étais avec Mel, un compagnon de L’Arche de longue date, et j’étais ravi qu’il soit avec moi, même si je savais qu’il aimait beaucoup profiter de son temps libre les samedis et dimanches. Plus tôt dans la semaine, nous avions rencontré Amy, du comité de l’accessibilité, et la rabbin Miriam, ce qui m’a aidé à convaincre Mel de m’accompagner.  Et Mel qui priait souvent pour encourager l’unité entre des personnes de différentes confessions, fut très heureux d’apprendre que cette congrégation juive se réunissait dans une église unitarienne très active dans notre quartier.

Après avoir gravi ensemble les marches sombres et inégales du sanctuaire (les rénovations pour assurer l’accessibilité ont été entamées peu après cette expérience), Mel était fatigué. Notre plan initial était de faire part de nos expériences de vie en communauté, pour ensuite ajouter quelques détails sur l’inclusion. C’était quelque chose que nous avions déjà fait plusieurs fois par le passé. Il faut savoir que Mel pouvait parfois être têtu, mais qu’un peu de persuasion pouvait l’amener à raconter des histoires à la fois drôles et sincères, amusantes et éloquentes. Mais ce matin-là, il semblait avoir perdu toute son énergie et ne participait pas à notre conversation. J’ai donc décidé de laisser mes notes de côté pour lui dire : «Mel, tu me parais fatigué». Il m’a répondu : «Je ne sais pas ce qui se passe avec moi ces jours-ci». Puis, grâce à cette simple conversation, Mel s’est détendu et a commencé à raconter ses histoires à la fois drôles et sincères, amusantes et éloquentes. Pendant qu’il parlait, je l’ai regardé et j’ai réalisé que quelque chose de magique était en train de se passer : la petite congrégation entrait au sein de l’histoire avec nous. Notre vulnérabilité, notre soutien mutuel et notre joie avaient créé un lien avec les membres. Puis, j’ai réalisé qu’ils avaient toujours su comment accueillir une personne ayant une déficience intellectuelle : l’écouter avec respect, être patient, gentil et prêt à accepter l’autre en tant qu’ami et compagnon de route. Avec notre partage, nous avions créé une liaison.

Une année de transition

Je me suis souvenu de cette expérience quand j’ai joint cette équipe en pleine période de grands changements. Beth Porter, qui pendant plus de 16 ans a écrit, édité et dirigé l’élaboration d’une large gamme de publications et de ressources éducatives, avait décidé de prendre sa retraite. Elle travaillait alors à son dernier projet, un guide pédagogique pour accompagner la magnifique vidéo «Pareil pas pareil». Beth avait travaillé dans les bureaux de la fondation, maintenant sous une nouvelle direction, car Dean Levitt s’était retiré du conseil d’administration et Gary Sim assumait le rôle de Président-directeur général. Enfin, mon ami John O’Donnell, qui avait dirigé, entre autres, la campagne AVEC, avait quitté le poste de directeur de Communications et engagement dans la société après trois ans. À l’époque, le grand projet était la création d’une nouvelle plateforme pour larche.ca, avec une plus grande capacité qui permettrait l’éventuelle intégration du site des membres (larchecommons) et du site de recrutement, lancés au cours de l’été 2016. C’était une période de grands changements, de pertes et de nouvelles directions: une période difficile.

Parmi tous ces changements, il y a eu une réaffirmation des orientations stratégiques concernant les communications et l’engagement. Ces nouvelles orientations ont été énumérées et approuvées lors d’une importante révision de la communication en 2010. Les points importants de cette révision comprennent :

  • Comme objectif principal, de se concentrer sur la cause globale de la mission de L’Arche de promouvoir les dons des personnes ayant une déficience intellectuelle pour, tous ensemble, parvenir à «une société plus humaine». Nous atteindrons cet objectif : grâce au dialogue public avec nos partenaires; grâce au partage de notre propre sagesse et de nos apprentissages ainsi que ceux de nos partenaires en ligne; grâce à notre accent sur une narration sous forme de mots, d’images et de médias créatifs; et grâce à nos ressources éducatives?;
  • Comme objectif secondaire, de se pencher sur la promotion de L’Arche, en partenariat avec la fondation, l’équipe de recrutement, les régions et les communautés. La promotion par le biais d’histoires est la meilleure façon de promouvoir L’Arche ainsi que sa cause. C’est pourquoi nous devons renforcer notre capacité à bien raconter des histoires qui toucheront profondément notre public cible, c’est-à-dire les donateurs actuels et potentiels, les bénévoles, les assistants et les autres partenaires qui partagent notre mission. Le 50e anniversaire de L’Arche au Canada est l’occasion parfaite pour propager davantage les idéaux de L’Arche;
  • Des communications internes qui diffusent l’information, tout en motivant les intervenants à s’impliquer dans notre projet de renouveler la manière dont nous manifestons les valeurs fondamentales, la mission et le mandat de L’Arche. Cette mobilisation est essentielle pour renforcer la collaboration entre les communautés et leurs réseaux.

Et comme si ce plan n’était pas déjà assez ambitieux, nous avons ensuite choisi de tester une nouvelle structure d’équipe. Nous avons décidé de ne pas remplacer le directeur à temps plein ou l’écrivain/éditeur/développeur de ressources à temps partiel. Manu (Jean-Emmanuel Allard), notre consultant en communications de longue date et moi-même avons choisi de travailler quatre jours par semaine, tout comme notre concepteur de communications visuelles et notre service informatique, Bernard Lebleu (qui travaillait à la conception du nouveau site Web international, le cinquième jour de la semaine). Manu et moi nous étions donnés comme mission de produire, développer et mettre en œuvre du contenu pour le plan de communications. Puis, on m’a éventuellement demandé de diriger l’équipe. Même si je suis un débutant en la matière et que Manu et Bernard ont beaucoup plus de connaissances et d’expérience, j’admets que j’ai L’Arche dans mes veines et que je connais l’organisation de fond en comble, ses forces comme ses faiblesses. Le fait de travailler avec deux hommes très différents, mais tout aussi passionnés et créatifs peut être une expérience épuisante et inspirante en même temps (et je suis certain qu’on a dit la même chose de moi). C’est peut-être mon amitié avec Mel qui m’a préparé pour ce rôle.

Les eaux se troublent

Nous avons entamé le mois de septembre armés d’un plan ambitieux et remplis d’enthousiasme, mais les choses allaient se compliquer. Il était évident que la charge quotidienne de travail de Bernard était trop lourde, car il était responsable du développement simultané de trois sites.  Nous avons recruté Bill Ing pour qu’il s’occupe de répondre aux nombreux courriels de soutien technique, tout en faisant des réparations à notre système et fournissant un support continu. Bernard a pu entamer le renouvellement du site Web de la fondation, en mettant l’accent sur notre projet de grande envergure qui consistait en la mise en ligne des modules de formation du Leadership de service. Les projets de remise en état de larche.ca et d’achèvement de l’intranet ont dû être mis de côté et c’est seulement récemment qu’ils ont été remis en développement.

La communication en période de crise est également devenue une priorité lorsque des témoignages d’abus sexuels en France dans les années 70 et 80 sont sortis dans les médias. Nous avons perçu cette crise comme une indication du besoin impératif d’une plus grande transparence, d’un meilleur engagement dans la société et d’une réaffirmation de nos valeurs fondamentales et des pratiques qui les soutiennent. Nous avons dû y consacrer beaucoup de temps et d’énergie, mais aujourd’hui nous sommes reconnaissants de cet appel à la mobilisation de nos membres autour de l’intérêt commun du renouvellement de notre mission.

Au même moment, les dirigeants de L’Arche Canada ont approché l’organisation Innoweave pour étudier les moyens d’augmenter et d’unifier l’impact de L’Arche. Ce processus s’est révélé être tout un défi pour l’équipe Communications et engagement dans la société, dont le mandat d’impact sur la société canadienne est si vaste. Mais ces questions concordaient bien avec celles de la fondation, qui cherchait des manières de maximiser notre impact au Canada en puisant dans nos ressources limitées et avec l’investissement stratégique des donateurs actuels et potentiels. Nous travaillons toujours sur ces questions, qui sont essentielles pour ensemble, aller de l’avant.

La bonne nouvelle

Certaines choses ont progressé plus lentement que prévu, tandis que d’autres se sont accélérées, mais notre année de bouleversements et d’expérimentations présente quand même de bons résultats :

  • Les tables rondes du Forum social mondial, de Gatineau et de Montréal, offrent un modèle pour renforcer notre dialogue public avec nos partenaires. Accompagné de Lori, qui fait partie de l’initiative de développement, je participe à des rencontres avec des partenaires potentiels issus du Canada anglais pour discuter de futures collaborations;
  • Un groupe de réflexion a publié un document concernant la consultation du gouvernement fédéral sur des projets de loi, des membres de différentes provinces ont participé à des assemblées publiques et une petite délégation a rencontré l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées à Ottawa;
  • Une consultation avec les communautés les implique dans les choix que nous devons faire concernant la priorisation des questions sur lesquelles L’Arche Canada devrait se pencher pour assurer un impact plus important. Nous allons collaborer avec elles, la fondation, les consultants externes et L’Arche internationale pour déterminer les messages-clés et, ainsi, mieux définir L’Arche;
  • Nous avons commencé à réfléchir aux ingrédients d’une bonne histoire, la manière dont nous racontons des histoires à L’Arche, et les compétences nécessaires pour que plus de gens puissent contribuer à la narration à travers différents médias;
  • Le site Web et l’intranet seront bientôt entièrement implantés, mais ils nécessiteront des mises à jour constantes. Nous élaborons toujours du nouveau contenu et de nouvelles méthodes créatives de partager des messages à l’égard de nos valeurs fondamentales, via les médias sociaux.

Le regard tourné vers l’avenir

Au cours des prochains mois, nous allons recadrer nos activités de communications et d’engagement et travailler de près avec la fondation pour obtenir les ressources nécessaires à nos projets de grande envergure, afin d’assurer un impact plus important. En collaboration avec l’ensemble de L’Arche au Canada, nous réfléchirons plus profondément à la façon dont nous manifestons nos valeurs fondamentales et la manière dont nous les faisons partager à d’autres et continuerons à repenser L’Arche pour la prochaine génération. Nous nous préparons pour l’ère où Jean Vanier ne sera plus notre voix et le lien spirituel de L’Arche ; nous nous inspirerons de son exemple, mais nous le renouvellerons pour l’adapter à un contexte moderne. Nous savons que la voix des personnes ayant une déficience intellectuelle sera au cœur de ce travail, et que ce ne sera pas facile.

Tout au long du parcours, je m’inspire de mon ami Mel, décédé en mai dernier, un mois après avoir raconté nos histoires. C’était un homme ordinaire dont la vie était remplie d’une joie et d’une compassion extraordinaires. Il a uni des groupes de gens, au sein de sa famille et de L’Arche, dans son groupe d’équitation bien-aimé, à la banque alimentaire Pain quotidien et dans plusieurs communautés juives (incluant la rabbin Miriam, notre nouvelle amie, qui nous a accompagnés lors des dernières étapes du voyage de Mel en tant qu’homme juif). Il a trouvé sa voix dans L’Arche et l’a utilisée, non seulement pour établir ses rêves, mais aussi pour défendre les pauvres et les rejetés, et inciter à la paix et la tolérance. Comme Mel, nous devons tous percevoir l’appel, découvrir nos dons et se faire entendre pour travailler ensemble à réaliser un monde meilleur.


Nomination de Jeff Gilbreath au poste de responsable régional pour l'Ontario

Le comité de mandat et de nomination pour la région Ontario, présidé par Jenn Power, arrive à la fin de sa mission. Le comité a recommandé unanimement la nomination de Jeff Gilbreath comme responsable régional pour les 4 prochaines années, recommandation que j’ai confirmée et que Jeff a acceptée avec enthousiasme.

Communiqué - L'Arche North Bay

C’est avec tristesse que L'Arche Canada prend note que le conseil d'administration de L'Arche North Bay a déterminé que l'état actuel de L'Arche North Bay est insoutenable et non viable dans le futur. À la suite de ce constat, le conseil d’administration a décidé de cesser toutes ses opérations et de dissoudre la corporation.

Le nouveau coordonnateur des communications de L’Arche Canada, Michael McDonald

Nous sommes très heureux de vous annoncer que, suite à un processus rigoureux de recherche et de sélection suivi d’entrevues, Michael McDonald a été engagé comme coordonnateur des communications de L’Arche Canada.

C-81, la Loi canadienne sur l’accessibilité, obtient la sanction royale

La Loi canadienne sur l’accessibilité a maintenant force de loi. Le gouvernement et la collectivité des personnes handicapées ont beaucoup à faire ensemble pour la mettre en œuvre.

Conférence organisée par L’Arche Atlantique

«Celebrate the Gift», du 5 au 9 août 2019, promet d’être un rassemblement extraordinaire pour apprendre ensemble, célébrer et créer des amitiés et une communauté.

Centre de recherche Jean Vanier au Collège universitaire King’s de l’UWO

Le Collège universitaire King’s de l’Université Western a annoncé la création du nouveau Centre de recherche Jean Vanier, sous la direction de notre bonne amie, Dre Pamela Cushing.

Annonce d’un investissement majeur dans L’Arche Canada

Programme de partenariats pour le développement social – Questions liées aux personnes handicapées – Subvention

L’émission sur la violence faite aux femmes religieuses dans l’Église est diffusée au Canada

L’Arche Canada réitère sa profonde compassion pour les victimes d’abus et son engagement envers une politique de tolérance zéro sur le harcèlement et les abus sexuels.

L’Arche Greater Vancouver lance la campagne «We All Belong»

Avec un objectif de 30 millions de dollars pour financer la construction d’un nouveau bâtiment de trois étages, il s’agit du rêve le plus ambitieux de toute l’histoire de l’organisme fondé il y a 45 ans.

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées visite le Canada

Mme Devandas Aguilar a été invitée par le gouvernement du Canada et a visité 5 villes à travers le Canada sur des thèmes liés aux articles de la CDPH.

Jordan Hart présente «Les dimanches de L’Arche» à son défi de 100 jours de musique de rue

«Je n’ai jamais appris à aimer plus purement et profondément qu’à travers les personnes avec une déficience intellectuelle.»

Dr Pamela Cushing, amie de L’Arche, recevra le Prix Tanis Doe

Ce prix rend hommage à une personne qui ose «dire l’indicible» pour faire avancer les études et la culture du handicap et qui a enrichi la vie des Canadiennes et des Canadiens en situation de handicap par la recherche, l’enseignement ou l’activisme.

Accidental Friends: Stories from My Life in Community

Ce livre de Beth Porter, membre de longue date de L’Arche Daybreak, sera bientôt disponible en Amérique du Nord.

Conférence sur les familles au Canada 2019

L’Institut Vanier de la famille a organisé la Conférence sur les familles au Canada réunissant des chefs de file afin d’approfondir notre compréhension des familles dans toute leur diversité, d’accélérer le passage de la recherche à la pratique et de favoriser le bien-être de la famille Conférence sur les familles au Canada 2019.

Commémoration du 10e anniversaire de la fermeture des institutions en Ontario

L’événement Flying to Freedom a été présenté par des survivants des institutions, People First (Personnes d’Abord) de l’Ontario, le Conseil d’Intégration Communautaire Ontario, Intégration Communautaire Ontario, le Centre communautaire Miles Nadal Jewish et L’Arche Toronto.

Zoom Media réalise la capsule vidéo annuelle de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle

Cette équipe inclusive a préparé le contenu, réalisé la capsule vidéo et effectué le montage, accompagnée par l’équipe d’Approprimage.

Conférence, amour et inclusion

L’Arche Agapè tiendra, en ce 21 mars 2019, une conférence publique sur l’inclusion à l’Université du Québec en Outaouais.

Le budget fédéral poursuit le soutien de Prêts, disponibles, et capables dans l’ensemble du Canada

«Cet investissement permet à PDC de continuer de veiller à ce que la vision d’un marché du travail inclusif et efficace se concrétise avec un taux d’emploi pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un TSA comparable à celui de la moyenne nationale.»

Nouvelles de l’Alliance pour une loi fédérale sur l’accessibilité

Où en est le projet de loi C-81, Loi sur l’accessibilité pour le Canada

Campagne de recrutement au Québec

Nouvelle vidéo publiée en ligne!

BROKEN: Institutions, Families, and the Construction Intellectual Disability

Un nouveau livre par Madeline Burghardt, membre de longue date et ancienne assistante de L’Arche Toronto et de L’Arche Daybreak.

Mon Ami Gil est de retour!

Dans la foulée du succès qu’a connu Mon Ami Gil au printemps 2018, une nouvelle série de courtes capsules vidéo est lancée. La deuxième partie de la série explore plus en profondeur l’histoire de Gil Frois et comment il est devenu l’homme qu’il est aujourd’hui, alors qu’il partage sa vie et ses talents au sein de L’Arche Agapè de Gatineau, au Québec, ainsi qu’en d’autres lieux d’appartenance dans la plus vaste communauté.

Tournée de conférences de Michael McDonald

Dans quatre communautés de L’Arche en Alberta et Saskatchewan sur les deux prochaines semaines

Le Futur de la NPPV en 2019

Nouvelles du «Vulnerable Persons Secretariat»

L’Arche Tova Café aux nouvelles

L’Arche Tova Café est présenté dans une critique de 27 cafés partout au Canada qui sont des entreprises à vocation sociale employant des personnes handicapées.

L’Arche Beloeil devient L’Arche Montérégie

Le 10 décembre dernier, L’Arche Beloeil annonçait qu’elle devenait L’Arche Montérégie. Le choix de procéder à ce grand changement a été fait afin de sensibiliser des gens de toute la région à leur cause.

Mesurer l’impact de la législation fédérale visant à promouvoir l’inclusion

Le 3 décembre, la Journée internationale des personnes handicapées, L’Arche Canada a participé au 9e Forum fédéral annuel sur les politiques d’inclusion organisé par l’Association canadienne pour l’intégration communautaire et Personnes d’abord du Canada.

Le Canada adhère au Protocole facultatif se rapportant à la Convention relative aux droits des personnes handicapées

L’adhésion au Protocole facultatif fournira aux Canadiens handicapés un recours supplémentaire pour déposer une plainte auprès du Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies s’ils estiment que leurs droits en vertu de la Convention ont été violés.

Nouveau livre «I Believe in You»

Un nouveau livre de Luca Badetti, membre de L’Arche Chicago, explore ce que signifie être humain à travers des récits et des réflexions sur L’Arche.

Projet de loi sur le Canada accessible adopté en troisième lecture

L’Arche Canada s’est joint à l’Alliance pour une Loi Fédérale sur l’Accessibilité (L’ALFA) et appuie les modifications recommandées par celle-ci.

Le Sacrement de la Tendresse, un nouveau film sur Jean Vanier

L’un des atouts du film reste l’enthousiasme de la réalisatrice, dont la force de conviction est réelle.

Lettre de Jean, octobre 2018

« 90 ans ! Mon Dieu comme j’ai de la peine à y croire. J’ai un tel désir de crier ma gratitude ! »

Louis Pilotte, nouveau Responsable national

«Dès mes premiers jours à L’Arche, j’ai eu la conviction de faire une expérience qui relève d’un projet de société, d’une vision du monde.»

Nouveaux Responsables de communauté à Saint John et Wolfville

… et hommage à Ingrid Blais, responsable de communauté pour Homefires

Loi canadienne sur l’accessibilité en 2e lecture

La Loi canadienne sur l’accessibilité (LCA) vise à faire du Canada un pays exempt d’obstacles

Le bulletin Impact de la Fondation L’Arche Canada, printemps 2018

À la une : de l’aide pour L’Arche Lithuanie

La réglementation du Canada sur l’aide médicale à mourir est insatisfaisante

6 septembre 2018 – L’Arche Canada appuie l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC) et le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD) qui pressent le gouvernement fédéral de renforcer le système de surveillance de l’aide médicale à mourir.

Une nouvelle responsable de communauté pour L’Arche Daybreak

L’Arche Canada et le conseil d’administration vous présentent Trish Glennon, en tant que nouvelle responsable de communauté de L’Arche Daybreak

La vidéo du 10e anniversaire de L’Arche Saskatoon est fantastique!

Pour célébrer leurs dix premières années, L’Arche Saskatoon a produit une magnifique vidéo de 8 minutes sur « Qu’est-ce que la communauté ? »

Troisième rapport intérimaire sur l’aide médicale à mourir au Canada

Le gouvernement du Canada a publié le troisième rapport intérimaire sur l’aide médicale à mourir au Canada (1er juillet au 31 décembre 2017)

La ministre Duncan dépose le projet de Loi canadienne sur l’accessibilité

20 juin 2018 – Cette loi historique permettrait au gouvernement du Canada d’adopter une approche proactive pour mettre fin à la discrimination systémique des personnes handicapées.

Lettre de nouvelles de L’Arche Canada, été 2018

« La communauté se crée quand nous devenons interdépendants, que nous reconnaissons humblement et accueillons notre besoin de l’autre. »

Lettre de Jean, mai 2018

«Je marche chaque jour dans mon petit jardin, les yeux tournés vers le bas car je dois faire attention où je marche, alors je vois les primevères.»

Le bulletin Impact de la Fondation L’Arche Canada, printemps 2018

À la une : le projet Trying It On For Size (TIFS) de L’Arche Toronto pour les jeunes ayant une déficience intellectuelle

Communiqué sur Summer in the Forest

Le documentaire Summer in the Forest, du cinéaste britannique Randall Wright, sera projeté dans neuf villes canadiennes à compter du 30 avril 2018.

Oser écouter, et oser prendre la parole

L’équipe des communications de L’Arche Canada, dans le cadre de la campagne sur les valeurs fondamentales, a récemment mis en ligne le témoignage illustré d’une personne ayant vécu un abus. Ce témoignage exprime en des mots très simples une réalité universelle : le manque d’écoute est à l’origine de grandes souffrances.

Premières Nations – Oser la rencontre

Nous expérimentons toutes et tous à L’Arche ce que veut dire « Oser la véritable rencontre avec la différence », qu’il s’agisse d’une personne, d’un groupe ou d’une culture différente.

« Dix-neuf grues en papier », un film en hommage aux victimes de Sagamihara, Japonc

L’Arche Internationale lance le 9e film de sa websérie #JeSuisCommeJeSuis, tourné à L’Arche au Japon, en hommage aux 19 victimes du massacre de Sagamihara.

Grandir et apprendre : l’Initiative de développement de L’Arche Canada

« Une organisation en apprentissage est une organisation capable de créer, acquérir et transférer des connaissances et de modifier ses comportements en réponse à des connaissances et idées nouvelles » – Harvard Business Review

Les formations au leadership du printemps ont commencé

Le développement du leadership à L’Arche Canada est entré dans une importante nouvelle phase. Après plusieurs années consacrées à introduire un modèle basé sur les valeurs fondamentales de L’Arche et des outils de bilan et de renforcement des équipes, un programme complet de formation – comportant plus de 100 modules en ligne – est mis en œuvre à travers le pays.

Communications et engagement dans la société

Cette année de transition n’a pas été facile pour l’équipe Communications et engagement dans la société de L’Arche Canada, ni pour ses opérations. De plus, l’impact de cette transition sur ses importants travaux sera davantage ressenti à mesure que nous irons de l’avant avec de nouvelles initiatives et de nouveaux partenariats.

CHUM… une histoire de cœur et d’amitié

Il y a plus de 25 ans, le Centre de réadaptation de Joliette faisait son entrée dans les murs du Cégep; inspiré par Claude Martin, un éducateur passionné et déterminé à offrir une place de choix aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle. C’est à travers le programme CHUM qu’elles se sont tout doucement taillé une place au fil des jours et des rencontres.

Joindre notre voix

Le 8 février dernier, des membres de L’Arche ont assisté à une séance publique de consultation sur l’accessibilité, comme des gens d’autres communautés de L’Arche l’ont fait dans leurs villes.

Rencontre avec la Ministre

En 2016, l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées, lançait un processus pour orienter l’élaboration d’une loi prévue sur l’accessibilité. Nous avons demandé à rencontrer la ministre pour lui présenter L’Arche, lui faire part de nos inquiétudes, dire notre appréciation et offrir notre soutien.

Révélations d’abus à Trosly, France

Dans leur lettre datant du 24 mars 2015, les responsables de L’Arche internationale informaient les communautés de L’Arche dans le monde des résultats d’une enquête canonique (effectuée par l’Église) sur les abus sexuels du père Thomas Philippe, qui était présent aux débuts de la première communauté de L’Arche à Trosly (le père Thomas est mort en 1993, il n’y a donc pas eu de procès).

Que signifie un Canada accessible pour vous ?

Le gouvernement du Canada a lancé un processus de consultation qui se déroulera jusqu’en février 2017. Les Canadiens sont invités à participer aux consultations en visitant le site Canada.ca/Canada-Accessible.

L’Arche au Forum Social Mondial 2016

Cet été, entre le 9 et le 14 août, aura lieu à Montréal le « Forum social mondial » (FSM), le plus grand rassemblement de citoyens et citoyennes du monde visant à trouver des solutions aux problèmes sociaux de notre temps.

Jean Vanier répond aux questions de la CBC

S’il y a un sujet qui aura récemment engagé la société canadienne dans un véritable débat de fond, c’est bien le projet de loi C-14 sur l’aide médicale à mourir.