Recommandations de L'Arche Canada pour la loi sur l'accessibilité

M'accorderez-vous cette danse?

Carol Jones a dansé partout dans le monde, mais l'endroit le plus spécial pour une danse aura peut-être été le salon du foyer Fleurs de Soleil de L'Arche Montérégie.

En 2018, un généreux donateur, qui souhaite conserver l'anonymat, a financé un programme hebdomadaire de danse offert par Les Grands Ballets Canadiens de Montréal. Chaque semaine, Carol demandait aux personnes accueillies quel genre de musique elles voulaient entendre. Les membres ont demandé les Beatles et Elvis, et insisté pour écouter la voix du trésor national du Québec, Céline Dion. Carol laissait la scène à une personne accueillie, qui guidait les mouvements du groupe ou le déroulement d'un jeu qui impliquait tous les participants. L'un des jeux s'appelait « cuisiner un gâteau ». Carol guidait les participants à travers les différents mouvements de la cuisson d'un gâteau, en s'étirant vers le haut pour atteindre la farine, et tout en bas pour le sucre. Elle demandait à chacun d'apporter sa touche spéciale, par exemple des pépites de chocolat... ou des choux de Bruxelles. Carol a également organisé une « fête hawaïenne », avec entrée des participants dans une grande salle décorée de palmiers. Chaque danseur a reçu un collier de fleurs hawaïien. Carol leur a dit : « Imaginez que vous êtes sur une belle île tropicale… » La magie de sa voix a fait de ce foyer en plein hiver québécois un paradis tropical.

Le programme de danse est présentement en pause en raison de la pandémie, mais Carol est en discussion avec L'Arche Montérégie et L'Arche Montréal en vue d'offrir une version en ligne du programme de danse. Si ce concept s'avère une réussite, Carol pourrait potentiellement offrir les joies de la danse à encore plus de communautés. Par-dessus tout, la danse est un acte de joie.



Quand les collectivités accueillent la contribution des personnes ayant une déficience intellectuelle ou d’autres handicaps, nous bénéficions tous d’une société plus vibrante, créative et compatissante.
L’Arche a été fondée pour être un lieu sécuritaire où des personnes qui sont vulnérables et marginalisées découvrent le respect et l’appartenance. Le nom de L’Arche, inspiré par l’arche de Noé, a été choisi pour représenter cette promesse. Le logo actuel de L’Arche montre chaque personne ayant une place d’égale dignité et valeur dans le bateau. Ces valeurs sont essentielles à la vision et la mission de L’Arche pour tous ceux et celles qui participent à notre vie, et pour le monde
Nos engagements en termes de respect auprès de toute personne pour prévenir l’abus, la discrimination et le harcèlement.
Au cœur des œuvres et du message de Jean Vanier, il y a une affirmation profonde de la vie, avec le constat que la fragilité et la souffrance sont des chemins vers la guérison et la communion.